Terminologie

  • Développement de l'esprit de communauté (DEC): processus suivi pour atteindre l'esprit de communauté (rendu de l'anglais « Community Building »)

  • Esprit de communauté: courant spirituel, voire mystique, qui existe au sein d'un groupe qui a réussi à se développer en communauté (anglais: state or phase of community).

  • Être en communauté: un groupe qui a réussi à développer l'esprit de communauté (To be in community).

  • Indications: un ensemble de recommendations qui sont suggérées aux membres d'un cercle quand à la façon d'être ensemble.

  • Engagement: la valeur la plus importante derrière ce terme est persévérance.

  • Ambiguïté :
    • C'est le caractère de tout ce qui est susceptible de recevoir plusieurs interprétations, même apparemment contradictoires. La constatation de cet état des choses est fondamentale pour l'établissement de la communauté. On parle de tolérance* et d'acceptation* de l'ambiguïté pour développer la communauté, mais cela est aussi vrai dans la vie réelle. On parle aussi de tension face à l'ambiguïté, parce que plusieurs interprétations d'un même fait, d'un seul évènement, peuvent être valables, dépendant du point de vu, des circonstances et des facteurs humains. Pris à l'extrême, ce qui est blanc pour l'un peut fort bien être noir pour l'autre. On prendra cet exemple : « mon divorce a été la pire chose qui ait pu m'arriver, c'était horrible »; ce à quoi un autre répondra : « dans mon cas ce fut une délivrance et pour moi, une renaissance à une vie plus productive ». Bien que cet exemple soit simple, les ambiguïtés inhérentes à la nature humaine restent un paradoxe issu de la complexité et de la diversité, que l'esprit de communauté accepte (acceptation*) de façon intègre (intégrité*)
  • Blessures :
    • Se réfère à des blessures psychiques, psychologiques et émotionnelles, souvent mais pas nécessairement occultées, donc conscientes ou inconscientes.
  • Clôture du groupe :
    • Par cette expression, on entend la fin d'un atelier expérimental de groupe en communauté.
  • Communauté; état de communauté; en communauté; esprit de communauté :
    • Toutes ces expressions dénomment un état, un esprit à atteindre, qui est le but de la présente monographie. Le mot « Communauté » est utilisé ici dans un sens différent de celui des dictionnaires, qui l'expliquent comme suit :
    • « Ensemble de personnes vivant en collectivité ou formant une association d'ordre politique, économique ou culturel »
    • S'entend de l'état d'esprit atteint par un groupe de personnes qui le développe.
  • Consensus :
    • « Accord de plusieurs personnes »
    • « Dans l'usage récent, consensus glisse vers la signification : opinion ou sentiment d'une forte majorité »
  • Consentement :
    • « Domaine intellectuel. Acceptation totale et réfléchie d'une valeur reconnue comme vraie ou existante »
  • Expérimental, expérience, expérimentation :
    • À ces mots – l'adjectif, les substantifs – est attribué le sens d'expérience vécue, soit ponctuellement de façon aléatoire, soit de façon organisée au travers d'un atelier.
  • Facilitateur :
    • Un facilitateur est une sorte d'animateur; dans cet ouvrage, il agit spécifiquement dans le contexte d'une expérimentation en atelier du développement de la communauté dans un groupe. Tous les membres d'une communauté peuvent être implicitement des facilitateurs. Un groupe en communauté se fie sur tous ces membres pour la facilitation, et donc n'a théoriquement plus besoin d'un ou plusieurs facilitateurs attitrés.
  • Inclusif (ve), exclusif (ve), inclure, exclure, inclusion, exclusion :
    • Le sens du dictionnaire pour ces mots est conservé; il est appliqué à l'action d'un groupe vis-à-vis à la fois des personnes en faisant partie et celles n'en faisant pas partie. On dit d'un groupe qu'il est inclusif quand il accepte volontiers et sans restriction d'inclure de nouveaux membres, et qu'à l'inverse il est exclusif. Cette notion est applicable aussi à la personne, donc à chaque membre d'un groupe. Ainsi, il est même concevable qu'un membre d'un groupe s'exclue lui-même, consciemment ou inconsciemment, par ses agissements, par son attitude ou par sa pensée.
  • L'individualisme robuste, l'individualisme adouci :
    • Il s'agit ici de la traduction de « rugged individualism » et « soft individualism »; ces expressions décrivent la notion de l'individu fort, indépendant, à cuirasse extérieure impénétrable, leader qui ne laisse rien paraître de ses défaillances, encore qu'il lui faudrait se les avouer à lui-même. L'individualisme adouci est celui qui résulte d'un individu en communauté : conscient de ses convictions et croyances, mais humble, respectueux de celle des autres et prêt à les accepter intègrement, vide des barrières de son ego.
  • Malintentionné :
    • Il s'agit, dans un groupe, d'une personne qui est malintentionnée quant à son engagement à faire communauté. Par ce terme, Scott Peck se réfère à un individu qu'il qualifie en anglais de « evil », qu'on peut rendre par le terme « diabolique ». Il s'agit donc de personnes dont la fibre morale empêche généralement l'empathie, le respect, l'honnêteté, et la communication authentique; en fait ces personnes ont souvent un dessein, un but bien à eux, dont il cache la présence tout en manipulant les autres. On se réfèrera à un autre ouvrage de Scott Peck sur ce sujet, « People of the lie », « Les gens du mensonge », pour plus de détails.
  • Méthode sociocratique :
    • En comparaison avec la démocratie, la sociocratie est un ensemble de valeurs et de méthodes appliquées à la gestion humaines. La principale méthode (et ses valeurs sous-jacentes) qui nous intéresse ici est le procédé de décision par consentement au sein des groupes. Voir aussi l'Annexe « D ».
    • « La règle du consentement pour prendre les [nos] décisions confère à tous les membres d'un groupe un pouvoir équivalent : celui de dire non ». Voir « La Place du Chef dans le Cercle » par Gilles Charest (22 octobre 2006).
  • Mysticisme :
    • Selon les mots d'un homme : « l'atteinte de l'esprit sans intermédiation ». Du dictionnaire :
    • « Le mysticisme philosophique est une doctrine qui, constatant l'impuissance de la raison humaine à résoudre les problèmes métaphysiques fondamentaux, s'adresse pour y suppléer à une connaissance intuitive spéciale. Les Orientaux (Bouddhistes) pensent que c'est le seul moyen de se libérer du monde sensible. »
  • Pseudo :
    • Du dictionnaire :
      • « Sert à former de très nombreux mots de la langue courante; pseudo- signifie « qui est faussement, qui passe pour..., qui veut passer pour... » (Ce qui est désigné par le 2ème élément.); le 2ème élément est le plus souvent séparé par un trait d'union »
  • Partage, partager vs exprimer et échanger :
    • La tendance est de traduire le verbe anglais « to share » par « partager », similairement « sharing » par « partage ». La notion de partage impliquant une cession peut paraître difficile à appliquer à l'expression de sentiments, d'émotions et de vécu, tous étant des éléments incessibles.
    • Du dictionnaire :
      • « Diviser en parts, en lots, en portions; avoir part (à quelque chose) en même temps que ou au même titre que d'autres; prendre chacun une part active à » Cette dernière signification peut s'appliquer à « partager une émotion », prendre part à une émotion, échanger des sentiments. On trouve aussi l'utilisation de partager dans le sens de « sharing » dans la langue française ancienne. J'utilise partage, partager, échanger, expression et exprimer de façon concordante dans Communitas. Voir aussi en Annexe « A » et « B » la valeur « Échange »
  • Originalité :
    • S'entend ici de l'individu. Chaque personne sur terre est originale, unique au monde, différente de toutes les autres. J'utilise parfois aussi le mot unicité.
  • Sociocratie; sociocratique :
    • La sociocratie traite d'un ensemble de valeurs diverses, dont la principale qui nous intéresse s'accorde avec la méthodologie d'en arriver à des décisions par consentement des membres d'un groupe, d'une organisation, d'une communauté. On se réfèrera à l'Annexe « D » pour un résumé de ces valeurs et de la méthodologie.
    • « La règle du consentement [dans la méthode sociocratique] pour arriver à une décision confère à tous les participants d'un groupe le droit et le pouvoir de dire « non ». Voir "La place du chef dans le cercle" par Gilles Charest 22 octobre 2006.
  • Temporaire :
    • Cet adjectif associé au mot communauté est utilisé pour parler d'une communauté développée en atelier; généralement l'expérience se termine avec la dissolution finale du groupe. Voir aussi les termes « Clôture du groupe ».
  • Transcendance, transcender :
    • « S'élever au-dessus d'une région de la connaissance ou de la pensée après l'avoir traversée, et pénétrer dans une région supérieure » « Se porter vers l'objet, vers l'extériorité »
  • Vide; vider :
    • On trouve dans les recherches approfondies de l'usage de ce mot la notion suivante : « tête vide, esprit vide - sans idées, sans pensées » ; on peut facilement élaborer, par exemple, sans « arrières pensées », sans préjugés, sans préconceptions. C'est le sens du mot vide dans le texte de Scott Peck, traduit de l'anglais « Emptiness »; aussi « faire le vide », se vider, vide intérieur.

Événements planifiés

Décembre 2019
D L Ma Me J V S
1 2 3 4 5 6 7
8 9 10 11 12 13 14
15 16 17 18 19 20 21
22 23 24 25 26 27 28
29 30 31 1 2 3 4

FAQ

De quand date le M.E.C.?

Le mouvement pour l'esprit communautaire a commencé par un cercle de trois fondateurs en 1992, à son adresse actuelle à Laval.

Par la suite, le mouvement s'est incorporé comme organisme à but non lucratif pour promouvoir l'esprit de communauté.

READMORE

Est ce qu'il y a des réunions régulières?

Présentement, un cercle appelé Cercle d'engagement et de communauté existe et se réunit chaque premier samedi du mois.

Les réunions débutent à 10 heures et se terminent à 13 heures - souvent suivies d'un casse croute à la fortune du pot.

Le lieu de la réunion est habituellement au Centre communautaire Villeray, 660 rue Villeray, à Montréal (Métro Jarry à 3 coins de rue)

Pour plus d'information, cliquez ICI.

READMORE

Quel intérêt y a-t-il à devenir membre du M.E.C.?

1. Contribuer à un mouvement qui travaille à la paix.

2. Se solidariser avec d'autres personnes engagées à solidifier les liens à l'intérieur des famililles, des milieux de vie, des paroisses, des municipalités, etc.

3. Développer ses propres habiletés à vivre une communication authentique, non violente, pacifique.

READMORE

Comment devenir membre?

Première condition: avoir suivi un atelier ou un mini-atelier.

Deuxième condition: faire une demande d'adhésion avec le formulaire approprié.

Troisième condition: payer une cotisation (25$) ou un montant symbolique.

READMORE